Calcul

Capacité d'emprunt

Si vous souhaitez acheter votre résidence principale ou faire un investissement immobilier locatif, vous devez d'abord calculer votre capacité d'emprunt pour estimer quel montant vous pouvez emprunter et donc quel bien vous pouvez potentiellement acheter.

Calculez votre capacité d'emprunt

Conseils pour utiliser la calculatrice de capacité d'emprunt

Revenus
Remplissez tous vos revenus réguliers : salaires, revenus locatifs, etc. Si vous êtes deux pour votre emprunt, cumulez vos deux revenus. Le ou les salaires étant le plus important auprès de votre banque. Pour les revenus locatifs, les banques ne prennent en compte généralement que 70 % de ces revenus, car ce sont des revenus qui ne sont pas considérés comme stables auprès des banques.
Charges
Remplissez ensuite les charges restantes, c'est à dire les crédits déjà en cours.
Ajoutez votre loyer actuel dans les charges uniquement dans le cas d'un investissement locatif. En effet, si vous achetez votre résidence principale, vous n'aurez plus de loyer à payer.
Apport
Ajoutez l'apport personnel que vous souhaitez mettre. Le plus souvent, il est conseillé de mettre au moins les frais de notaires en apport (soit environ 7.5 % du prix du bien dans l'ancien), mais sachez que plus vous mettez d'apport plus votre dossier sera bon et donc potentiellement aura un taux d'intérêt moins élevé. Si vous ne souhaitez pas mettre d'apport, par exemple dans le cas d'un investissement locatif, veillez à bien montrer que vous avez quand même de l'épargne (et donc montrer que vous savez gérer votre argent) : il est conseillé d'avoir au moins 3 ou 4 fois son salaire en épargne.
Durée du prêt
Vous pouvez également modifier la durée de l'emprunt : avec des taux d'intérêts bas, un bon compromis entre des mensualités et un coût du crédit qui ne soit pas excessif est un emprunt d'une durée de 20 ans. Mais avec les taux d'intérêts actuels, et si vous êtes assez jeune, vous pouvez très facilement aller jusqu'à 25 ans.
Taux d'intérêt
Plus votre dossier sera considéré comme bon auprès de votre banque (revenus stables et élevés, durée de l'emprunt faible, apport élevé etc.), plus la banque vous proposera un taux d'intérêt faible. N'oubliez pas d'inclure le taux d'assurance emprunteur, par exemple : un taux d'intérêt de crédit à 1,5 % et un taux d'assurance de 0,4 % revient au total à 1,9 %.
Taux d'endettement
Les banques s'accordent sur un taux d'endettement maximum de 33 %. Il peut parfois aller jusqu'à 40 % dans certains cas, par exemple si les revenus sont importants, ou dans le cas d'un investissement locatif où l'on ne prends pas en compte les loyers qui vont être perçus.